Partenaires

  • Réseau S.E.R.I.E.S. - Scholars Exchanging and Researching on International Entertainment Series

S.E.R.I.E.S.est un réseau franco-britannique, dirigé par le Professeur Barbara Villez, mais qui devient rapidement international, composé de chercheurs qui travaillent dans le domaine des séries (fictions) télévisuelles.
Son but est de faire connaître les recherches sur les séries, dans des langues différentes, à des chercheurs de différents pays et de promouvoir une collaboration entre eux. L’objectif est également d’encourager le dialogue entre le monde de la recherche et l’industrie audiovisuelle.

>> www.series.cnrs.fr

  • Le laboratoire Communication et Politique / CNRS

Le laboratoire Communication et Politique, dirigé par Isabelle Veyrat-Masson, est une unité du CNRS dont les travaux portent de manière pluridisciplinaire et plus globale sur le rôle que les médias, compris dans un sens très large, jouent dans l’espace public. Les Anglo-saxons utilisent l’expression Media Studies. Analyser le contenu des médias, leur histoire, leur fonctionnement, leur place et leur impact, tels sont, présentés de manière synthétique, les objectifs qui donnent une grande cohérence aux multiples terrains abordés par les chercheurs de l’unité et par ceux qui gravitent autour. Ces travaux se sont développés récemment dans deux directions : la constitution des imaginaires et des représentations sociales et la communication de la science.

>> www.lcp.cnrs.fr

  • Paris 8 - EA 1569 Transferts critiques et dynamiques des savoirs

L’UPRES EA 1569 rassemble six groupes de recherche qui poursuivent des programmes scientifiques autonomes, mais que réunit un commun intérêt pour la dimension théorique et épistémologique des recherches critiques menées dans le champ de la littérature ou de l’histoire des pays anglophones, de la linguistique anglaise et de la traduction, ce qui signe l’identité et l’originalité de cet ensemble dans le domaine des études anglophones. L’importance reconnue de l’interdisciplinarité dans le champ des sciences humaines de même que l’interconnexion de plus en plus étroite des savoirs, font de cette fédération d’équipes de recherche un atout pour les doctorants qui peuvent ainsi sur un même site bénéficier de programmes de travail complémentaires dont la scientificité est garantie par la spécialisation de chaque groupe.

Chaque groupe de recherche est lui-même ouvert sur d’autres cultures et d’autres littératures –française, allemande, espagnole, russe, italienne, indienne–, sur d’autres disciplines – littérature comparée, sociologie, sciences politiques, histoire et histoire des sciences ; droit comparé, philosophie, esthétique, sciences dures et recherches cognitives.

>> www.univ-paris8.fr

  • Inalco /Cerlom - Centre d'étude et de recherche sur les littératures et les oralités

L’originalité du CERLOM réside dans le croisement des problématiques propres aux littératures et aux oralités que l’immense richesse de l’INALCO en matière de langues et de cultures permet d’assurer.

Alors que le dispositif de la recherche à l’INALCO est traditionnellement organisé autour des aires culturelles, le CERLOM est une équipe dont le positionnement est spécifique en raison de son caractère disciplinaire et transversal qui permet de fédérer les études sur les littératures et les oralités du monde.

>> www.cerlom.fr

  • La FEMIS

Formant à 11 métiers (production, scénario, réalisation, image, son, décor, montage, scripte, distribution et exploitation, création de série TV), La Fémis, grande école du cinéma du ministère de la Culture et de la Communication, offre un enseignement artistique, culturel et technique d’excellence. La Fémis propose également des programmes mis en place à l’échelle internationale, des ateliers pour les professionnels, une école doctorale, et participe aux grands rendez-vous du cinéma en France et à l’étranger, comme le festival de Cannes. La Fémis est membre de PSL (Paris Sciences Lettres)

>> www.lafemis.fr

  • CETOBaC - Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques (CETOBaC, UMR 8032)

Anciennement appelée « Études turques et ottomanes », l’unité est issue de la fusion, en 1990, de l’Institut d’études turques (Paris-III), dirigé par Louis Bazin, et d’une des composantes du Centre d’études sur la Russie, l’Europe orientale et le domaine turc (fondée par Alexandre Bennigsen à l’EHESS), centrée sur l’histoire ottomane. Depuis 2010, elle porte le nom de CETOBaC. L’unité se consacre à l'étude du passé et du présent des peuples turcophones dans la totalité de leur espace géographique. Elle ne s'attache pas seulement à ces peuples eux-mêmes, mais aussi à leurs relations avec leurs voisins, dans leurs aspects politiques, économiques et culturels.

>> //cetobac.ehess.fr/

Personnes connectées : 1